L'Abbatiale de la
Liturgie Apocryphe

Montréal, p.Q.

HANS THOMA (October 2, 1839 – November 7, 1924) 'Es Werde Licht'

HANS THOMA (October 2, 1839 – November 7, 1924) 'The Hell'

HANS THOMA (October 2, 1839 – November 7, 1924) 'Mars'

HANS THOMA (October 2, 1839 – November 7, 1924) 'Moon'

HANS THOMA (October 2, 1839 – November 7, 1924) 'Resurrection'

HANS THOMA (October 2, 1839 – November 7, 1924) 'Jupiter'


HANS THOMA (Né le 2 octobre 1839 à Bernau (Forêt-Noire), Allemagne – décédé le 7 novembre 1924 à Karlsruhe, Allemagne à l’âge de 85 ans) était un peintre allemand dont le style évolua à partie des années 1880 vers une forme de naturalisme magique et fantastique, puisant dans la renaissance allemande.


***


SASCHA SCHNEIDER (March 24, 2016)

Le numéro trois du Vatican, le cardinal australien George Pell, a été renvoyé mardi en procès pour des accusations d’agressions sexuelles anciennes qu’il rejette catégoriquement.


Le prélat, l’un des plus proches conseillers du pape François, est le plus haut représentant de l’Église catholique ainsi poursuivi pour agressions sexuelles.


Le cardinal de 76 ans est demeuré impassible mardi quand le tribunal de Melbourne a ordonné qu’il soit jugé pour de « multiples » chefs d’inculpation, tout en abandonnant plus de la moitié des accusations, dont certaines des plus graves.


« Non coupable », a répondu d’une voix forte et sans hésitation Mgr Pell quand le tribunal lui a demandé la façon dont il se défendrait, réaffirmant ainsi la position qu’il a invariablement tenue depuis que cette affaire a éclaté.


Lisant sa décision, la juge Belinda Wallington s’est déclarée « convaincue » du fait qu’il y ait suffisamment de preuves pour que le prélat comparaisse pour des chefs d’accusation « multiples ». Une audience procédurale est prévue mercredi pour discuter de la date du procès.


Le cardinal, qui était arrivé au milieu d’une importante présence policière, a été libéré sous caution. Il a interdiction de quitter l’Australie et a déjà remis son passeport aux autorités, selon le tribunal.


L’ancien archevêque de Sydney et de Melbourne avait pris congé de ses fonctions au Vatican pour rentrer en Australie et se défendre de ces accusations sur des faits qui se seraient déroulés il y a de nombreuses années.


La nature exacte des faits présumés n’a pas été dévoilée, les autorités se bornant à parler de « plaignants multiples ».



Témoignages


Mais le prélat a d’ores et déjà obtenu que certains des chefs d’accusation les plus graves soient abandonnés, et notamment ceux portant sur des faits qui auraient eu lieu dans les années 1970 lors de la projection du film Rencontres du troisième type dans un cinéma de Ballarat, la troisième ville de l’État de Victoria dont Melbourne est la capitale.


L’avocate Lisa Flynn, qui représente par ailleurs des centaines de victimes d’agressions sexuelles dans d’autres affaires de demandes de dédommagement au civil en Australie, a estimé que la décision du tribunal prouvait que personne n’était au-dessus de la loi.


« Le renvoi de M. Pell pour ces crimes présumés ancre l’idée que les gens doivent être et sont égaux devant la loi », a-t-elle dit.


« C’est une étape prometteuse pour les victimes d’agression sexuelle. »


L’annonce de l’inculpation de George Pell avait coïncidé avec la fin d’une longue enquête nationale portant sur les réponses institutionnelles apportées en Australie aux agressions sexuelles commises sur des enfants. Le gouvernement avait ordonné son ouverture en 2012 après une décennie de pressions de la part des victimes.


Le cardinal Pell avait été entendu trois fois dans ce cadre et avait reconnu avoir « failli » dans sa gestion des prêtres pédophiles dans l’État de Victoria dans les années 1970.


En décembre, la commission d’enquête avait conclu que les institutions australiennes avaient « gravement manqué à leurs devoirs » envers les enfants pendant des décennies.


L’ecclésiastique avait été ordonné prêtre en 1966 à Rome, avant de revenir en Australie en 1971 où il avait gravi les échelons de la hiérarchie catholique. Nommé archevêque de Melbourne en 1996, puis de Sydney en 2001, il avait été choisi en 2014 par le pape François pour mettre davantage de transparence dans les finances du Vatican.


La hiérarchie de l’église catholique en Australie a toujours soutenu par le passé le cardinal, présenté comme « un homme bien ».


L’archidiocèse de Melbourne a indiqué mardi que l’archevêque Denis Hart ne ferait aucun commentaire.


L’Église catholique a été secouée dans de nombreux pays par des affaires d’agressions sexuelles, souvent sur des mineurs.


Le Vatican a annoncé en février avoir nommé neuf nouveaux membres au sein de la commission anti-pédophilie, après le bilan controversé des activités de ce précédent groupe d’experts voulu par le pape François.


Le pape a par ailleurs reconnu le mois dernier avoir commis « de graves erreurs » d’appréciation de la situation au Chili. Il avait en janvier défendu avec force l’évêque chilien Juan Barros, soupçonné d’avoir tu les crimes d’un vieux prêtre pédophile.



Daniel De Carteret pour Agence France-Presse
Le Devoir


***


Pope revives lapsed sex abuse commission amid skepticism (February 17, 2018)
Le pape exprime sa “honte” pour des cas de pédophilie dans le clergé chilien (January 16, 2018)
Vatican police ‘break up gay orgy at home of secretary of one of Pope Francis’s key advisers’
(July 5, 2017)
Pédophilie dans l’Eglise : le poids du silence (2017) présenté par ELISE LUCET (May 18, 2017)
One in 14 Catholic priests accused of abuse in Australia (February 6, 2017)
Des prêtres de Montréal se verront interdire d’être seuls avec des enfants (June 23, 2016)
Le pape crée une instance pour juger les évêques couvrant des abus sexuels (June 10, 2015)
Les propos du pape sur la pédophilie ont des échos jusqu’au Québec (July 15, 2014)
Des victimes de prêtres veulent Mgr Ouellet comme pape (March 11, 2013)
Pornographie juvénile : un prêtre de Sorel-Tracy accusé (March 8, 2013)
Congrégations générales – Les problèmes de l’Église sur la table (March 7, 2013)
Agressions sexuelles: un deuxième frère de Sainte-Croix sera arrêté (December 29, 2012)
Symposium sur la pédophilie – Le pape appelle au «renouveau de l’Église» (February 15, 2012)
Pornographie juvénile – Sitôt condamné, l’ex-évêque Lahey est libéré (January 5, 2012)
Église néerlandaise: des «dizaines de milliers» de mineurs abusés sexuellement (December 16, 2011)
Pédophilie – L’Église veut éduquer son clergé par Internet (June 28, 2011)
Former Catholic bishop Raymond Lahey pleads guilty to child pornography charges (May 4, 2011)
Pédophilie – Le Vatican va envoyer une «circulaire» aux évêques (November 20, 2010)
Undercover Reporter Films Priests At Gay Clubs (July 26, 2010)
Le Vatican durcit les règles contre la pédophilie (July 15, 2010)
Top Catholic Priest Accused of Sexually Abusing His Own Sons (June 25, 2010)
Pope addresses priest abuse scandal (June 11, 2010)
Vatican Sex Abuse Prosecutor: Guilty Priests Are Going To Hell (June 4, 2010)
Priest Accused Of Abusing Boy, Turning Home Into ‘Erotic Dungeon’ Surrenders To Police
(May 26, 2010)
Le Vatican publiera un guide contre la pédophilie (April 9, 2010)
Agressions sexuelles par des membres du clergé – Les victimes exigent la démission de Mgr Ouellet (February 17, 2010)


***


La névrose chrétienne (1976) par le Docteur PIERRE SOLIGNAC (May 25, 2012)

OTTAWA – Le pape François n’offrira finalement pas les excuses du Vatican pour le rôle toxique joué par des membres de l’Église catholique dans les pensionnats fédéraux pour Autochtones au Canada.


La Commission de vérité et réconciliation avait notamment recommandé que le Vatican présente ses excuses aux survivants et aux familles des victimes de sévices subis dans ces pensionnats. Le premier ministre Justin Trudeau avait même personnellement porté cette invitation au pape, l’an dernier, lors d’une visite officielle au Vatican.


La commission s’inspirait des excuses offertes par le pape en 2010 aux Irlandais victimes d’agressions sexuelles perpétrées par des prêtres catholiques.


Dans une lettre aux Autochtones, mardi, le président de la Conférence des évêques catholiques du Canada, Lionel Gendron, explique qu’après avoir examiné attentivement la demande de la commission et en avoir «discuté abondamment avec les évêques du Canada», le pape François était d’avis qu’il ne pouvait «y répondre personnellement».


L’évêque de Saint-Jean-Longueuil ajoute qu’«une visite papale pourrait être envisagée dans le futur», qui pourrait comprendre une rencontre avec les peuples autochtones. En attendant, monseigneur Gendron encourage les évêques «à continuer de s’engager dans un travail intensif de pastorale visant la réconciliation, la guérison et la solidarité avec les peuples autochtones».


Le gouvernement fédéral avait confié aux communautés religieuses la gestion de ses pensionnats pour Autochtones. Pendant plus d’un siècle, des milliers d’enfants arrachés à leur famille ont subi des sévices physiques, psychologiques et sexuels dans ces établissements destinés essentiellement à assimiler les petits Autochtones.


La Commission de vérité et réconciliation a conclu que ces pensionnats étaient un outil de «génocide culturel» à l’égard des nations autochtones.




La Presse Canadienne
La Presse

GIOVANNI GASPARRO 'La Veronica', Olio su specchio, 98 X 73 cm ,2013. Image copyright © Archivio dell'Arte / Luciano Pedicini

‘La Veronica’, Olio su specchio, 98 X 73 cm ,2013. Image copyright © Archivio dell’Arte / Luciano Pedicini


GIOVANNI GASPARRO 'Attributi iconografici di san Massimo d'Aveia martire Cimasa per l'altare di san Massimo d'Aveia martire.' Olio su tela, 58 X 70 cm, 2011. Image copyright © Archivio dell'Arte / Luciano Pedicini

‘Attributi iconografici di san Massimo d’Aveia martire. Cimasa per l’altare di san Massimo d’Aveia martire’, Olio su tela, 58 X 70 cm, 2011. Image copyright © Archivio dell’Arte / Luciano Pedicini


GIOVANNI GASPARRO 'La visione di san Giovanni a Patmos. La Donna vestita di sole', Olio su tela, 325 X 180 cm, 2012. Image copyright © Archivio dell'Arte / Luciano Pedicini

‘La visione di san Giovanni a Patmos. La Donna vestita di sole’, Olio su tela, 325 X 180 cm, 2012. Image copyright © Archivio dell’Arte / Luciano Pedicini


GIOVANNI GASPARRO 'Quum memoranda (Servo di Dio, Papa Pio VII Chiaramonti)', Olio su tela, 90 X 70 cm, 2014. Roma, Fondazione Pio Alferano (Opera vincitrice del Premio Pio Alferano). Image copyright © Archivio dell'Arte / Luciano Pedicini

‘Quum memoranda (Servo di Dio, Papa Pio VII Chiaramonti)’, Olio su tela, 90 X 70 cm, 2014. Roma, Fondazione Pio Alferano (Opera vincitrice del Premio Pio Alferano). Image copyright © Archivio dell’Arte / Luciano Pedicini


GIOVANNI GASPARRO 'Santa Thérèse di Lisieux', Olio su tela, 90 X 70 cm, 2014. Ruvo di Puglia (BA), Collezione privata. Image copyright © Archivio dell'Arte / Luciano Pedicini

‘Santa Thérèse di Lisieux’, Olio su tela, 90 X 70 cm, 2014. Ruvo di Puglia (BA), Collezione privata. Image copyright © Archivio dell’Arte / Luciano Pedicini


GIOVANNI GASPARRO 'Santa Elisabetta della Trinità', Olio su tela, 90 X 70 cm, 2016. Image copyright © Archivio dell'Arte / Luciano Pedicini

‘Santa Elisabetta della Trinità’, Olio su tela, 90 X 70 cm, 2016. Image copyright © Archivio dell’Arte / Luciano Pedicini


GIOVANNI GASPARRO 'San Pio X Pontefice Massimo', Olio su tela, 90 X 70 cm, 2015. Bassano del Grappa (VI), Collezione Privata. Image copyright © Archivio dell'Arte / Luciano Pedicini

‘San Pio X Pontefice Massimo’, Olio su tela, 90 X 70 cm, 2015. Bassano del Grappa (VI), Collezione Privata. Image copyright © Archivio dell’Arte / Luciano Pedicini


GIOVANNI GASPARRO 'San Biagio vescovo e martire', Olio su tela, 216 X 143 cm, 2011. Image copyright © Archivio dell'Arte / Luciano Pedicini

‘San Biagio vescovo e martire’, Olio su tela, 216 X 143 cm, 2011. Image copyright © Archivio dell’Arte / Luciano Pedicini


GIOVANNI GASPARRO 'San Nicola di Bari schiaffeggia l'eresiarca Ario', Olio su tela, 100 X 120 cm, 2016. Image copyright © Archivio dell'Arte / Luciano Pedicini

‘San Nicola di Bari schiaffeggia l’eresiarca Ario’, Olio su tela, 100 X 120 cm, 2016. Image copyright © Archivio dell’Arte / Luciano Pedicini


GIOVANNI GASPARRO 'San Nicola di Bari', Olio su tela, 90 X 70 cm, 2016. Image copyright © Archivio dell'Arte / Luciano Pedicini

‘San Nicola di Bari’, Olio su tela, 90 X 70 cm, 2016. Image copyright © Archivio dell’Arte / Luciano Pedicini


GIOVANNI GASPARRO 'San Francesco d'Assisi ricevuto da papa Innocenzo III', Olio su tela, 199 X 165 cm, 2016. Trani, Chiesa di San Francesco d'Assisi. Image copyright © Archivio dell'Arte / Luciano Pedicini

‘San Francesco d’Assisi ricevuto da papa Innocenzo III’, Olio su tela, 199 X 165 cm, 2016. Trani, Chiesa di San Francesco d’Assisi. Image copyright © Archivio dell’Arte / Luciano Pedicini


GIOVANNI GASPARRO 'Pio VI Pontefice Massimo', Olio su tela, 90 X 70 cm, 2016. Image copyright © Archivio dell'Arte / Luciano Pedicini

‘Pio VI Pontefice Massimo’, Olio su tela, 90 X 70 cm, 2016. Image copyright © Archivio dell’Arte / Luciano Pedicini


GIOVANNI GASPARRO 'Labano cerca gli idoli nel baule di Giacobbe', Olio su tela, 119 X 151 cm, 2013. Image copyright © Archivio dell'Arte / Luciano Pedicini

‘Labano cerca gli idoli nel baule di Giacobbe’, Olio su tela, 119 X 151 cm, 2013. Image copyright © Archivio dell’Arte / Luciano Pedicini


GIOVANNI GASPARRO 'Corredenzione', Olio su tela, 80 x 100 cm, 2015. Bari, Collezione privata. Image copyright © Archivio dell'Arte / Luciano Pedicini

‘Corredenzione’, Olio su tela, 80 x 100 cm, 2015. Bari, Collezione privata. Image copyright © Archivio dell’Arte / Luciano Pedicini


GIOVANNI GASPARRO 'La mano destra che sa cosa fa la sinistra', Olio su tela, 40 X 70 cm, 2011

‘La mano destra che sa cosa fa la sinistra’, Olio su tela, 40 X 70 cm, 2011


GIOVANNI GASPARRO 'In hoc signo vinces. Il sogno di Costantino', Olio su tela, 115 X 207 cm, 2015. Image copyright © Archivio dell'Arte / Luciano Pedicini

‘In hoc signo vinces. Il sogno di Costantino’, Olio su tela, 115 X 207 cm, 2015. Image copyright © Archivio dell’Arte / Luciano Pedicini


GIOVANNI GASPARRO 'Il canto del tradimento - Il gallo di san Pietro Cimasa dell'altare di san Pietro', Olio su tela, 59 X 80 cm, 2011. Image copyright © Archivio dell'Arte / Luciano Pedicini

‘Il canto del tradimento – Il gallo di san Pietro Cimasa dell’altare di san Pietro’, Olio su tela, 59 X 80 cm, 2011. Image copyright © Archivio dell’Arte / Luciano Pedicini


GIOVANNI GASPARRO 'Il sogno di san Giuseppe', Olio su tela, 207 X 155 cm, 2012. Image copyright © Archivio dell'Arte / Luciano Pedicini

‘Il sogno di san Giuseppe’, Olio su tela, 207 X 155 cm, 2012. Image copyright © Archivio dell’Arte / Luciano Pedicini



GIOVANNI GASPARRO


GIOVANNI GASPARRO was born in Bari in 1983. He graduated at the Academy of Fine Arts in Rome in 2007, as a pupil of the painter Giuseppe Modica, with a thesis in art history on the Roman stay of Van Dyck. His Last Supper painting is exhibited in the film Saturno contro by Ferzan Ozpetek. The first solo exhibition in Paris is in 2009. In 2011, the Arcidiocesis of L’Aquila commissioned him 19 works of art between altar and altarpiece for the Basilica of San Giuseppe Artigiano (XIII sec.), damaged by the earthquake of 2009 , which constitute the largest painting cycle of sacred art made in recent years (…)



Merci Yvan Arseneault


Yggdrasill : Whose Roots Are Stars in the Human Mind
Stan Brakhage, USA, 1997, 17 min



This film, a combination of hand painting and photography, is a fulsome exposition of the themes of “Dog Star Man.” In that early epic I had envisioned The World Tree as dead, fit only for firewood; and at the end “Dog Star Man” I had chopped it up amidst a flurry of stars (finally Cassiopeia’s Chair): now, these many years later, I am compelled to comprehend Yggdrasill as rooted in the complex electrical synapses of thought process, to sense it being alive today as when Nordic legend hatched it. I share this compulsion with Andrei Tarkovsky, whose last film “The Sacrifice” struggles to revive The World Tree narratively, whereas I simply present (one might almost say “document”) a moving graph to approximate my thought process, whereby The Tree roots itself as the stars we, reflectively, are. (SB)


***


Stellar (1993) & The Wold Shadow (1972) by STAN BRAKHAGE (July 3, 2013)
Original Creators: STAN BRAKHAGE’ presented by The Creators Project (August 10, 2011)
Glaze of Cathexis (1990) by STAN BRAKHAGE (January 24, 2011)
Cat’s Cradle (1959) by STAN BRAKHAGE (January 23, 2011)

L'Abbatiale de la
Liturgie Apocryphe

"The production of nervous force is directly connected with the diet of an individual, and its refining depends on the very purity of this diet, allied to appropriate breathing exercises.

The diet most calculated to act effectively on the nervous force is that which contains the least quantity of animal matter; therefore the Pythagorean diet, in this connection, is the most suitable.

...

The main object was to avoid introducing into the organism what Descartes called 'animal spirits'. Thus, all animals that had to serve for the nourishment of the priests were slaughtered according to special rites, they were not murdered, as is the case nowadays".