A Hole In The Head
Eli Kabillio, USA, 1998, 60 min


A Hole In The Head is an hour long documentary about trepanation – the process of boring a hole in the skull.


The documentary film examines the development of ‘modern’ trepanation as used by people in the United Kingdom, The United States, and The Netherlands for the purpose of attaining a higher level of consciousness. This procedure, used by the ancient Egyptians, Incas, and others, is believed by the voluntarily trepanned to allow for renewed brain pulsations that increase brain blood volume and thereby improve brain function. Interviews regarding the history and efficacy of the procedure are also held with some of the world’s most respected neurosurgeons and anthropologists.


Trépanation

A Hole In The Head (1998) by ELI KABILLIO

holeintheheadmovie.com

Jaune comme tes dents est allé au lancement du nouvel album de MENACE RUINE le 29 septembre MMXII à la Casa del Popolo, Montréal p.Q.

‘Pour (Alight in Ashes) j’ai décidé de travailler avec des visuels comme moteurs créatifs. J’ai choisi quelques monstres de Aldrovandi dont j’ai accroché les portraits tour à tour au mur devant moi à notre local de pratique où nous faisons aussi tous nos enregistrements’


Jaune comme tes dents est allé au lancement du nouvel album de MENACE RUINE le 29 septembre MMXII à la Casa del Popolo, Montréal p.Q.


Jaune comme tes dents est allé au lancement du nouvel album de MENACE RUINE le 29 septembre MMXII à la Casa del Popolo, Montréal p.Q. et c’est en ligne sur le blog du BangBang ‘Chanceux comme un quêteux‘.

Le festival Phénomena, en collaboration avec le Festival du nouveau cinéma et la galerie La Centrale, accueille Genesis Breyer P-Orridge, véritable légende vivante, artiste subversif et controversé, figure majeure de l’underground new-yorkais.


Les yeux de GENESIS BREYER P-ORRIDGE présentés à La Centrale du 19 au 28 octobre MMXII

Trois événements sont organisés autour de cette rare visite à Montréal: l’exposition Les Yeux de Genesis Breyer P-Orridge, le spectacle de Thee Majesty dans le cadre du festival Phénomena et le fim The Ballad of Genesis and Lady Jaye dans le cadre du Festival du nouveau cinéma:



THE EYES OF GENESIS BREYER P-ORRIDGE
Exposition 19 au 28 octobre, 2012
Vernissage vendredi 19 octobre, 19h


La première exposition à Montréal de l’artiste qui fait éclater les tabous depuis plus de quarante ans, par la transformation de la culture populaire, l’activisme, l’art et la spiritualité.


Depuis quarante ans, Genesis Breyer P-Orridge poursuit une pratique que l’on pourrait décrire d’incontournable. Se positionnant — au mieux des traditions occultes — à un croisement où l’art, la culture populaire, le politique et la spiritualité se rencontrent et s’hybrident. La pratique hétéroclite et complexe de Breyer P-Orridge fait éclater les tabous, elle ouvre le discours culturel et simultanément influence depuis des générations.


À l’aide de collages, de performances, de modifications corporelles, de sculptures, de vidéos, d’écriture, de musiques et d’art sonore, le corpus de l’artiste a attiré l’attention, la discussion, l’admiration et, à plus d’une occasion, la censure. Son œuvre a été présentée à maintes reprises à travers le monde. Les yeux de Genesis Breyer P-Orrdige, commissarié par Mathieu Beauséjour et Peter Dubé, est la première exposition Montréalaise de l’artiste et offre une occasion unique de découvrir le travail de ce créateur visionnaire.




Genesis Breyer P-Orridge & Thee Majesty
Spectacle le samedi 20 octobre au Cabaret du Mile End, Montréal p.Q.


À la base un projet de spoken word, le groupe Thee Majesty a été créé en 1998 par Genesis Breyer P-Orridge avec le guitariste Bryin Dall. Maintenant formé en trio, le groupe propose un mélange de poésie et de musique hypnotique et incantatoire avec guitares saturées, percussions indiennes et bidouillages numériques. Coprésentation avec le Festival du nouveau cinéma.




The Ballad of Genesis and Lady Jaye
Marie Losier, USA, 2011, 65 min


Projection du 21 au 26 octobre — eXcentris
Présenté en première dimanche 21 octobre à 13h en présence de la réalisatrice Marie Losier et de Genesis Breyer P-Orridge, dans le cadre du Festival du nouveau cinéma.


Ce film remarquable, couronné de prix, n’est pas un simple documentaire musical. Même si son personnage principal est Genesis Breyer P-Orridge, considéré comme l’un des pères de la musique industrielle, musicien et performer controversé des groupes Throbbing Gristle et Psychic TV; le sujet du film est aussi l’histoire singulière qu’il vit avec sa femme et partenaire artistique, Lady Jaye. Par amour, le couple a décidé de se fondre en une seule entité (pandrogynie), via des transformations chirurgicales (implants mammaires, chirurgie faciale).

For the first time in a half century, 500 Limited Edition Dreamachines based on Brion Gysin’s original specifications are now available.


500 Limited Edition Dreamachines based on Brion Gysin’s original specifications

Dreamachine Size is 7″ x 7″ x 26″ Inches (18cm x 18cm x 66cm), Weights 11.4 Pounds (5.2kg)


500 Limited Edition Dreamachines based on Brion Gysin’s original specifications

Designed in Canada, The Dreamachine also functions as a stationary Table Lamp. It is made of museum quality Stainless Steel, with North American or European electrical adaptation, rotating at 78rpm / 10hz corresponding with Alpha Brainwaves. Product details here.


At this time, Dreamachines are only available through dreamachine.ca distributed internationally by Innovative Integrated Solutions.


Not for use by children and not for use by people with problems associated with flicker or flash photography eg epileptics. Not for sale to under 18 year olds and see disclaimer regarding usage and medical.



*Note that buying directly from Master Musicians of Joujouka website helps the Master Musicians of Joujouka and the village through a substantial donation from Brion Gysin Dreamachine.

Catégorie Moeurs, libellé Nouvel Âge



‘On voit rien’. Ciel couvert, impossible d’assister au transit de Vénus. J’ai plutôt mis des images ensemble : C’était samedi le 2 juin dernier, une soirée présentée par le festival Mutek.


‘On voit rien non plus’ de la collaboration entre Tim Hecker et Stephen O’Malley parce qu’on voyait effectivement absolument rien (les projections c’était les Momies de Palerme, en première partie).


Pour tous ceux et celles donc qui n’ont rien vu.



‘Ces rares transits de Vénus sont toujours très importants. Celui-ci, arrivant peu de temps après l’Éclipse Solaire du 20 Mai, ajoute de l’importance aux dernières étapes qui nous rapprochent du Solstice de Décembre 2012.


L’Éclipse du 20 Mai concernait la libération et la guérison des expressions anciennes, déséquilibrées, basées sur le pouvoir, abusives et destructrices de l’énergie masculine et sur la mise en place des germes d’une nouvelle expression positive, créative, centrée sur le cœur du guerrier spirituel masculin … Le transit de Vénus va ‘éclipser’ les anciens schémas de relation et de co-dépendance qui ne fonctionnent plus maintenant que l’énergie masculine pure a commencé à prendre racine.


Transit de Vénus MMXII

Le transit de Vénus est la prochaine étape du processus de guérison du masculin et du féminin. Puis le 13 Novembre 2012, l’Éclipse Solaire Totale dans le Pacifique sud permettra au féminin, que ce soit à l’intérieur ou dans le monde, de trouver sa relation juste, saine et complète avec le masculin dans sa pure expression. Alors nous pourrons avancer avec les germes de l’équilibre qui auront été semés dans la Terre Mère et dans ses grilles énergétiques(!) dans toutes nos relations et ensuite dans nos structures locales, mondiales et dans nos institutions’ …

BRUTAL TRUTH le 21 mai 2012 à la Sala Rossa, Montréal p.Q.

BRUTAL TRUTH le 21 mai 2012 à la Sala Rossa, Montréal p.Q.

NASUM le 21 mai 2012 à la Sala Rossa, Montréal p.Q.

NASUM le 21 mai 2012 à la Sala Rossa, Montréal p.Q.

Journée nationale des patriotes (NASUM, BRUTAL TRUTH, BURNING LOVE & POWER CUP) le 21 mai MMXII à la Sala Rossa, Montréal p.Q. Les mots par Klimbo))), les photos de Jaune comme tes dents. C’est en ligne sur le blog du BangBang Chanceux comme un quêteux.

In modern times, you can find a stray cabaret or goth club in most modern metropolitan areas. But back in the late 19th century, your options were limited, albeit merrily deranged.


CABARET DU NÉANT nightclub (Paris Circa 1890s)

CABARET DU NÉANT nightclub (Paris Circa 1890s)

Paris of the 1890s had several supernatural nightlife options, each of them with marvelously outlandish gimmicks. In the 1899 book Bohemian Paris of To-Day by William Chambers Morrow and Édouard Cucuel, the authors visit several of the City of Lights darker drinking destinations, such as the Cabaret du Néant (“The Cabaret of Nothingness”) in the neighborhood of Montmartre.


At this gothic nightspot, visitors pondered their own mortality as they drank on coffins and were served libations (named after diseases) by monks and funeral attendees …


CABARET DU NÉANT nightclub (Paris Circa 1890s)

… But Cabaret du Néant wasn’t the only creepy nightspot in Paris. Later in Bohemian Paris of To-day, Morrow described his evening at the Cabaret de l’Enfer (“The Cabaret of the Inferno”), a Satanically themed nightclub in Montmartre that abutted another cabaret. And according to the author’s account, it was perhaps the trippiest hangout of La Belle Époque


CABARET DE L'ENFER nightclub (Paris Circa 1890s)

Read the full story by Cyriaque Lamar on io9.com

Liturgie Apocryphe

"The production of nervous force is directly connected with the diet of an individual, and its refining depends on the very purity of this diet, allied to appropriate breathing exercises.

The diet most calculated to act effectively on the nervous force is that which contains the least quantity of animal matter; therefore the Pythagorean diet, in this connection, is the most suitable.

...

The main object was to avoid introducing into the organism what Descartes called 'animal spirits'. Thus, all animals that had to serve for the nourishment of the priests were slaughtered according to special rites, they were not murdered, as is the case nowadays".